css.php

Bande de filles de Céline Sciamma (2014)

Marieme, 16 ans, vit en banlieue. Silhouette féline, nattes africaines, oeil de biche, elle est d’une beauté ravageuse. En échec à l’école, mère de substitution à la maison, elle s’occupe de ses petites soeurs en essayant d’éviter les coups de son grand frère. Jusqu’au jour où elle rencontre trois filles, bien décidées à ne pas se laisser dicter de loi. Des bagarreuses, des enjôleuses, des drôlesses, qui soignent leur style et balancent leurs répliques avec une rage joyeuse. Pour cette bande de filles à la féminité explosive, pas question d’être des épouses cloîtrées, trimant dur comme leurs mères soumises à la domination masculine…

9 thoughts on “Bande de filles de Céline Sciamma (2014)

  1. Lunisha A.

    J’ai aimé certaines parties du fille, comme par exemple lorsque les quatre fille se retrouvaient et faisaient la fête ou encore se remontaient le moral. J’ai aimé le personnage de Marieme, elle est restée forte jusqu’à la faim et elle ne c’est pas laisser faire par Abou ni son frère. On n’en a pas parlé dans le film mais, j’aimerais savoir si elle n’a pas un problème d’identité?

  2. Aicha Sylla

    Ce film avait une intrigue intéressante et concernait principalement la victime du personnage principal traversant une crise d’identité. Elle a eu des problèmes à la maison et à l’école qui l’ont amenée à se changer. Par exemple, elle a commencé à porter des perruques et à être une brute pour s’intégrer avec ses nouvelles amies à l’école. Un autre exemple est quand. Elle a commencé à vendre de la drogue, elle a commencé à s’habiller plus masculinement et à cacher ses seins. La question que je voudrais poser est la suivante: pourquoi pensez-vous qu’elle a finalement hésité à rentrer chez elle?

  3. Lili Carrillo

    J’ai vraiment aimé regarder Bande de filles. Ce film parle vraiment de la séparation des races et des classes sociales. Cela montre que, malgré les luttes personnelles dans une belle ville comme Paris, les jeunes cherchent toujours un moyen de s’échapper, de se sentir acceptés plutôt que rejetés par la société. Après avoir regardé le film, je me demandais ce qui était arrivé à Marieme et aux filles? Où va Marieme sinon à la maison?

  4. Ashley Guerrero

    J’ai aimé le film et le style simple du réalisateur. J’ai adoré l’histoire et j’ai vu le protagoniste changer sa personne dans sa vie publique. Comme dans les films précédents, le réalisateur sait très bien gérer les situations délicates, en particulier la dure réalité avec laquelle de nombreux enfants sans ressources, sans opportunités ou sans chance sont confrontés et cela se montre quand il n’y a pas d’opinion contre ou avec les décisions prises par le protagoniste.
    Pensez-vous que les décisions prises par Marieme étaient extrêmes ou sa seule option?

  5. Jennifer Gersch

    J’aime beaucoup cette film, et je pense que Marième est le meilleur protaganiste que nous avons rencontré cette semestre. Elle est une bonne modèle de résilience et détermination.

    Specifiment, j’aime la camaderie des quatre amies—elles sont comme soeurs et une autre famille pour elle.

    Les choisix et le futur de Marième dépends de la lycée ou école professionelle. Quoi est-ce que vous la advisée?

  6. Charlene Cerrudo

    J’aime ce film parce que c’est réaliste pour adolescents. Je suis certain beaucoup de gens peuvent s’identifier. Ma scène préférée est quand les amis dancent à Beyonce. Un scene quand ils s’en fichaient, ils se sont amusés. Porquoi Marieme habille comme un garçon? Cacher son identité?

  7. Jennifer Lotz Pavilus

    J’aime ce film parce qu’il est original et complexe, ce film est nouveau pour moi et je n’en ai pas encore vu de similaire. Ma scène préférée est quand les filles se battaient sur le terrain de jeu. Ce film est-il probable en Paris?

  8. anderson andre

    Bande de fille est mon préféré. J’aime la façon dont l’auteur décrivent la situation d’une jeune fille dans le banlieue.

  9. Brian St.Arre

    J’aime ce film. C’est très intéressant. L’intelligence et l’état d’esprit des filles avaient souvent une énergie masculine, qui évolue à travers le film.

Comments are closed.